En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil > La Maison Bérenger-Sassenage > 20e siècle : protéger et transmettre

20e siècle : protéger et transmettre

Savoir +

Le legs de Pierrette-Élisa…

Pierrette-Elisa Baudin épouse Raymond de Bérenger en 1922. Dans les années 60, elle multiplie les recherches pour connaître les œuvres des collections et contacte des spécialistes afin de les protéger au mieux. Elle s'éteint en 1971, sans enfant, et lègue le Domaine à la Fondation de France. Ses vœux ? Protéger le Château et faire connaître l’histoire des Bérenger-Sassenage ! Sa foisonnante correspondance, conservée au Domaine, offre un aperçu des épisodes majeurs du 20e siècle…

Découvrir les visites du Château
Retour Suite

Fille de l’ancien Ministre des travaux publics et de la marine et député-sénateur de l’Ain Pierre Baudin (1863-1917) et de Françoise Jacqueline Alice Lafargue, Pierrette donne l’impulsion d’ouvrir le Château au public et s'intéresse vivement à l'histoire des collections. 

Son mari, Raymond (le fils du Marquis photographe), se passionne pour l'industrie (il participe à la mise au point d'une recette de chaux inédite), et s'implique citoyennement : il sera Maire de Sassenage durant deux mandats. 

dernier marquis 2

Raymond de Bérenger © Château de Sassenage

 


Robert Weismann : correspondance d’un poilu

La future marquise de Bérenger correspond de 1914 à 1919 avec un ami médecin militaire, Robert Weismann, envoyé au front. Cet ensemble de lettres constitue un passionnant témoignage … 

Robert Wismann 2

 Robert Weismann © Château de Sassenage / Archives

« Ma chère Pierrette, Me voilà de nouveau en terre d’exil réduit à vivre avec des souvenirs […] J’ai trouvé à mon retour le secteur agité et j’ai fort affaire, mon confrere de service venant d’être blessé au cours d’un violent bombardement de notre poste de secours où j’ai perdu aussi un de mes brancardiers. Aujourd’hui, les Boches ont bombardé notre cantonnement avec de grosses marmites [obus], il y a longtemps que cela ne les avait pas pris. Le capitaine d’une de mes compagnies qui est un de mes amis a été blessé et j’ai eu un sapeur tué. Il y eu d’autres victimes. En somme c’est notre vie ici : passer par alternatives brusques d’une inaction presque complète à un travail trop intense ».

Pierrette épouse Raymond de Bérenger en 1922, et  le couple s'installe dans un premier temps à Paris. 


La famille et le domaine sous la seconde guerre mondiale

Dès les années 1930, le couple réside principalement boulevard Courcelles à Paris, et au château de la Bothelleraye, délaissant celui de Sassenage.

En 1936, craignant que son épouse ne puisse gérer et entretenir seule les biens familiaux s’il venait à disparaître, Raymond commence à rechercher des acquéreurs sérieux pour son château à Sassenage. En 1939, lorsqu’éclate la seconde guerre mondiale, Raymond n’a toujours pas trouvé d’acheteur et le château fait l’objet de réquisitions. Ainsi, du 10 septembre au 30 novembre 1939, on installe dans la demeure un service d’intendance pour les besoins de la défense nationale puis, en avril 1942, un bureau de chômage du secrétariat d’état au travail. 

Afin d'éviter d'autres réquisitions, le marquis demande et obtient en août 1942 le classement du château et du parc au titre des Monuments historiques.

Malgré cette démarche, le domaine est à nouveau occupé. Au mois d’août 1944, une formation allemande s’installe au rez-de-chaussée et fait paître ses chevaux dans le parc. En septembre, sur ordre de la Préfecture, le château est réquisitionné au profit d'une formation américaine comprenant sept officiers, une quarantaine de soldats et quelques camions. La population féminine de Sassenage est alors conviée à un grand bal populaire organisé par les militaires dans la grande salle du rez-de-chaussée. Raymond de Bérenger demande l’appui de Charles Halley, architecte en chef des Monuments historiques sur Paris, pour mettre un terme à cette réquisition.

Enfin, de juillet à octobre 1945, seules les dépendances du château seront occupées par une troupe de l’armée d’Afrique.

Les pilotes à Pipriac !

Durant la seconde guerre mondiale, Raymond et son épouse résident principalement au château de la Bothelleraye, à Pipriac (Bretagne). Pierrette et Raymond y cachent des pilotes américains originaires du Minnesota, de Californie, du Texas et du Michigan. En remerciement pour cet acte, la Marquise recevra un courrier signé par le Président des Etats-Unis, Dwight Eisenhower, aujourd’hui encore conservé au Château de Sassenage. 

la bothelleraye 2

Le Château de la Bothelleraye © Château de Sassenage / Archives

Un des pilotes accueilli par les Bérenger se nommait Sidney J.Elkes et était originaire du Texas. Parachuté sur Nantes le 23 septembre 1943, ce Lieutenant faisait partie du 379e Bombardment group. Après une mission de vingt jours il est parachuté une seconde fois sur le territoire français (peut-être est-ce à cette issue qu'il est caché à la Bothelleraye) ? Il se rend ensuite en Espagne et repart aux Etats-Unis. 


 

Ouvrir les lieux au public et connaître les collections...

Après la seconde guerre mondiale, Pierrette, devenue veuve, revient au Château de Sassenage et décide d’en apprendre plus sur les collections. Elle établit plusieurs inventaires et contacte de nombreux spécialistes afin de mieux connaître les œuvres présentes au Château. C'est notamment grâce à  ces recherches que nous connaissons l'histoire de la majorité des objets exposés et conservés au Château de Sassenage !

En 1971, sans héritiers, elle lègue le Domaine de Sassenage et ses collections à la Fondation de France (créée en 1969), avec la volonté que la mémoire de la Maison Bérenger-Sassenage soit préservée, et que les lieux soient ouverts au public.

 croquis Lucie

Croquis de jeune femme, par Lucie de Bérenger, 19e siècle © Etienne Aymard Duvernay / Château de Sassenage / Collections

Photo du bandeau © Etienne Eymard Duvernay / Château de Sassenage

 


CHÂTEAU DE SASSENAGE

Allée du Château - 38360 Sassenage

Tél. : 04 38 02 12 04
Fax : 04 38 02 09 43

Visite du Château (visites guidées uniquement) :

  • chaque premier dimanche du mois, sur réservation,
  • du dimanche au jeudi du 10 juillet au 15 août, départ des visites à 15h, 16h et 17h (les mardis à 15h sont réservés aux visites enfants)

Accès au parc :

Travaux dans le parc du 16 octobre au 1er décembre 2017. Le parc sera fermé sur cette période pour assurer votre sécurité. Le site reste néanmoins accessible pour les événements à l’intérieur du château ou de l’Orangerie (accès via la rue du Plaçage). Merci de votre compréhension